966 : Naissance de la Pologne chrétienne par le baptême de Mieszko 1er, prince du peuple des Polanes, après avoir épousé en 965 la princesse Dobrava,  la sœur du duc de Bohême, elle-même catholique. Mieszko est à l’origine de la dynastie des Piast (960-1370).

956-997 : St Adalbert, évêque de Prague, mort martyr en Prusse païenne. Evangélisateur et Patron de la Pologne.

Début du XIème siècle : « Sous le règne de Boleslas, premier roi de Pologne en 1025, la femme était considérée comme un instrument, et ne jouissait guère des droits d’une personne humaine. Son rôle se ramenait fréquemment à celui d’esclave. Et les mauvais traitements, allant parfois jusqu’à la mort, n’étaient pas rares. Dans certains endroits, l’on pratiquait la mort rituelle de l’épouse, après le décès de son mari. Et voilà, que le christianisme, avec le culte particulier de Marie, élevait la femme à la dignité de l’homme. »  Léon Kolodziej, Il y a mille ans naissait la Pologne, 1965

1030-1079 : St Stanislas, évêque de Cracovie en 1072, est tué par le roi Boleslas II au cours d’une messe pour avoir dénoncé sa conduite et pour l’avoir excommunié. Patron de la Pologne.

1241 : Bataille de Legnica. « La Pologne arrête l’invasion des Mongols en Europe. L’entreprise eut un prix très élevé. La ville de Legnica fut totalement détruite par les Mongols, qui décidèrent toutefois ensuite de se retirer. »  Jean-Paul II, Mémoire et identité, p.166

1386 : La reine de Pologne, Hedwige d’Anjou et le grand-duc de Lituanie, Ladislas II Jagellon, signent un accord qui unit la Pologne et la Lituanie sous la dynastie des Jagellon jusqu’en 1572. L’ensemble constitue l’un des plus grands pays d’Europe jusqu’à plus d’1 million de km2 et une puissance politique, militaire et économique. Cette union facilita l’issue victorieuse des guerres avec l’Ordre des chevaliers teutoniques.

1572 : Passage de la monarchie héréditaire à la monarchie élective. Une partie des nobles qui constituent 15% de la population choisissent le roi parmi des candidats polonais ou étrangers. Le premier roi est Henri, futur Henri III, roi de France. Ensuite, le pouvoir des nobles prit une telle importance qu’aucune loi ne pouvait plus être acceptée si elle n’était pas votée à l’unanimité. Cette situation eut pour conséquence d’affaiblir de plus en plus la Pologne.

1655 : Invasion suédoise stoppée à Czestochowa devant le sanctuaire marial de Jasna Gora.

1656 : Le roi Jan Kazimierz consacre le royaume, l’Eglise et le peuple polonais à la Vierge de Czestochowa qui demeure depuis ce temps la Reine de la Pologne. Extrait : « Nous supplions Marie de nous vouloir inspirer une sainte conduite et défendre avec tant de soin ce royaume contre l’effort de tous ses ennemis, qu’il ne sorte point des voies de la grâce qui conduisent à celles de la gloire. »

1683 : Jean III Sobieski, à 1 contre 10, sauve l’Europe du danger ottoman à Vienne.

La Pologne est un pays de tolérance religieuse où il n’y a pas eu de guerres de religion. Fin XVIIème,  plus des ¾ des Juifs du monde entier vivent en Pologne.

1772, 1793, 1795 : Trois partages successifs de la Pologne entre la Prusse, l’Autriche et la Russie. Au terme, la Pologne disparaît entièrement de la carte de l’Europe. L’occupation dure jusqu’en 1918, soit 123 ans d’inexistence politique ! Les polonais maintiennent et transmettent cependant leur culture, leur langue, leurs valeurs traditionnelles, le sens de leur patrie, en un mot leur identité.

1830, 1863 : Deux grands soulèvements qui ne débouchent pas.

1848 : Julius Slowacki, poète polonais annonce un pape slave. « Au milieu des querelles le Seigneur frappe sur une cloche immense : Et voici qu’à un pape slave, Il a ouvert le trône … Son visage, irradié par la parole, sera la lampe des serviteurs. Les foules grossissantes le suivront vers la lumière où est Dieu … Sa puissance sera miracle … Il distribuera l’amour comme aujourd’hui les puissants les armes. Il montrera une force sacramentelle prenant le monde dans sa main …Il apportera la santé, attisera l’amour et sauvera le monde. Dans les églises, il nettoiera l’intérieur, balaiera le seuil. Et dans la créativité du monde révèlera Dieu aussi clair que le jour. »

A ce sujet, voici ce qu’écrivait André Frossard en 1988 : « De singuliers changements suivent toujours les déplacements du Saint Père : les Philippines, Haïti, Chili, Pologne … Ce Pape me fait l’effet d’une boule dans un jeu de quilles. »  Portrait de Jean-Paul II

1920 : La bataille de Varsovie ou « Le miracle de la Vistule », selon une expression très chère à Jean-Paul II. Le maréchal Pilsudski parvient à mettre en déroute une immense armée russe lancée par Lénine à la conquête de l’Europe.

1/09/1939 : Invasion par l’Allemagne et 1/17/1939 : Invasion par l’URSS. La Pologne disparaît de nouveau.

1939 : 2/3 des Juifs européens vivent en Pologne. 3000 polonais seront déclarés « justes parmi les Nations » par l’Etat d’Israël, soit plus d’1/3 du nombre total.

Pendant la guerre 1939-1945, les polonais luttent sur de nombreux fronts. Ils constituent, par leurs effectifs,  la 5ème armée alliée et même la 2ème (derrière la G.B.) après la défaite française de 1940 et avant l’entrée en guerre des américains.

Du 1/08/1944 au 2/10/1944 : Insurrection de Varsovie. Les soviétiques n’interviennent pas.

1953-1956 : Arrestation et emprisonnement du primat de Pologne, Mgr Wyszynski. Durant sa détention, il élabore un plan de renouveau et de conversion : La grande neuvaine de prière pour préparer la célébration du millénaire chrétien de la Pologne en 1966.

1956 : Plus d’un million de pèlerins à Czestochowa se consacrent à Notre-Dame par un texte que Mgr Wyszynski a réussi à leur faire parvenir de  sa prison. Les pèlerins font le serment que la Pologne devienne le royaume de Marie et de son Fils.

1956, 1970, 1976 : Manifestations des ouvriers, révoltes populaires.

1957-1966 : Neuvaine de prière. Année 1 : « Les Polonais feront cause commune pour conserver la foi, l’amour de la croix et de l’Evangile, et pour rester fidèles à la Sainte Eglise, à son Pasteur suprême et à la patrie chrétienne. » Année 3 : « Ils veilleront sur l’intégrité du foyer chrétien et sur la vie en formation. » Année 5 : « L’éducation de la jeunesse sera conforme à l’esprit de l’Evangile, aux mœurs chrétiennes et aux traditions séculaires. » Année 6 : « Un effort commun sera fait pour que tous les fils de la Pologne vivent unis dans un esprit de justice sociale et d’amour fraternel. » Année 9 : « On imitera les vertus de Marie en propageant la dévotion à la Mère de Dieu. »

1966 : Paul VI parlant de la Pologne : « la fille toujours fidèle de l’Eglise » ; « le rempart de la chrétienté ».

16/10/1978 : Karol Wojtila, évêque de Cracovie, est élu Pape.

2-10/06/1979 : Premier voyage de Jean-Paul II en Pologne.   

1979 : 589 ordinations.

1980 : Naissance de Solidarnosc et grèves.

12-13/12/1981 : La loi martiale est proclamée. Un millier de dirigeants dont Lech Walesa sont arrêtés et emprisonnés.

19/10/1984 : Martyr du Père Popiéluszko.

1988 : 1149 ordinations.

1989 : Chute du gouvernement communiste.

1990 : La Pologne devient un pays démocratique. Lech Walesa est élu Président.

1991 : JMJ à Czestochowa.     

2016 : JMJ à Cracovie.

19/11/2016 : Acte solennel de réception de Jésus-Christ comme Roi et Seigneur de Pologne en présence des évêques, du Président de la République, du premier ministre, des présidents de la Diète et du Sénat.