27 février 2016

L'ENCYCLIQUE ECCLESIA DE EUCHARISTIA

  Présentation brève

 

  La dernière encyclique de Jean-Paul II a pour titre : L’Eglise vit de l’Eucharistie et elle est datée du 17/04/2003.

  Le Pape veut nous faire partager son admiration devant ce grand mystère de la foi qu’est l’Eucharistie. Ce sacrement établit un lien entre le ciel et la terre et c’est pourquoi il est la source et le sommet de la vie chrétienne. Chacun est invité à en découvrir toute la richesse pour en vivre plus profondément. Pour y parvenir, il est nécessaire cependant de raviver notre amour de l’Eucharistie, c'est-à-dire de Jésus-Christ lui-même et de toujours mieux Le recevoir au moment de la communion. 

  Le premier chapitre est consacré à la signification de ce sacrement. Il rappelle qu’il s’agit d’abord d’un sacrifice, celui du Christ qui se donne au Père par amour pour nous. C’est le sacrifice de la Croix rendu ainsi présent à chaque Messe. Le sacrifice du Christ (on peut dire l’offrande) et le sacrifice de l’Eucharistie sont un unique sacrifice (une unique offrande).

  L’Eucharistie, c’est aussi le banquet de la communion au Christ ressuscité. Le Christ, en effet, après la consécration, a pris la place du pain et se donne en nourriture pour nous. Il nous communique ainsi son esprit et peut agir dans le cœur de chacun. « L’Eucharistie est vraiment un coin du ciel qui s’ouvre sur la terre ! » écrit Jean-Paul II.

  Recevoir ainsi régulièrement le cœur grand ouvert dans un esprit de communion le Christ, si humblement présent, nous aide à grandir en Lui. Le Saint-Père encourage aussi l’adoration eucharistique et la visite au Saint-Sacrement comme moyens d’être plus proche de l’amour infini du cœur du Christ.

  Au chapitre IV, il souligne l’importance de certaines conditions pour communier afin d’agir dans un esprit de vérité. La communion ne doit pas devenir un automatisme mais toujours correspondre à une attitude de foi, de charité et de communion avec l’Eglise et le Christ : « Toute célébration exprime la communion avec Pierre et avec l’Eglise. »

  Le respect de la liturgie est un point important pour ne pas réduire ou déformer ce don immense qu’est l’Eucharistie : « La liturgie n’est jamais la propriété privée de quelqu’un ni du célébrant ni de la communauté. Le caractère sacré et la dimension universelle doivent toujours être respectés. »

  En conclusion, on peut dire que l’Eucharistie signifie sacrifice, présence, banquet. Nous devons essayer de la vivre sans atténuer aucune dimension ni aucune exigence et transmettre ce trésor sans en perdre un seul élément. De cette manière, l’Eglise, à travers chaque baptisé, vivra et rayonnera du Christ.